Le processus à suivre pour vérifier l’état du moteur d’un véhicule d’occasion

Acheter une voiture d’occasion présente parfois une excellente affaire. Toutefois, il est conseillé de passer par certaines vérifications afin de s’assurer que le véhicule est en bon état et sécurisant. L’acquéreur doit en effet jouer la carte de prudence pour éviter de mettre en danger les passagers. Cet article propose quelques points essentiels à prendre en compte avant d’acheter une voiture d’occasion. Ces informations concernent surtout le bon fonctionnement du moteur, l’élément principal d’une automobile.

La vérification de l’état du moteur et le côté mécanique du véhicule

Avant de partir faire un essai d’un véhicule d’occasion, il est conseillé de soulever le capot afin de découvrir l’état du moteur. Son ronronnement doit être régulier. Lorsqu’il est froid, il faut vérifier l’état du niveau d’huile. Si son niveau est assez bas, cela signifie que le véhicule a subi peu d’entretien.

Au cours de l’essai, le freinage doit répondre normalement. Il faut qu’il soit efficace et progressif. Le test de la direction figure également parmi l’inspection avant achat. Si le parallélisme est encore bon, la voiture poursuivra sa course en ligne droite, même si on lâche le volant pendant un moment. Il faut également vérifier si les vitesses ne grincent pas et qu’elles sont faciles à passer.

Les autres techniques pour examiner le moteur d’un véhicule d’occasion

L’achat d’une voiture d’occasion ne doit pas être pris à la légère. Il faut s’assurer que le moteur est en bon état de marche. Pour cela, l’automobiliste doit commencer par repérer les fuites suspectes. Une fuite au niveau du couvre culasse indique par exemple un problème de moteur potentiel. La présence de gouttelettes d’eau sur la jauge signifie également que le joint de culasse ne répond plus à sa fonction principale. Lorsque le moteur s’échauffe, il faut écouter les claquements suspects. Le ralenti doit être toujours régulier et le pot d’échappement ne doit pas dégager de fumée.

Avant l’achat d’une voiture d’occasion, on n’a pas besoin d’être un spécialiste en mécanique pour inspecter un certain nombre d’éléments dans le moteur. Il suffit de connaître quelques éléments indispensables. Les fumées, par exemple, doivent être observées au moment du démarrage. Si le véhicule fume beaucoup à cet instant, cela est tout simplement synonyme de problème mécanique.

Une fumée noire correspond souvent à un problème lié à la carburation du véhicule, que ce soit sur un diesel ou sur une voiture essence. La surconsommation d’huile au niveau du moteur produit des fumées bleues. Ce phénomène se produit lorsque les soupapes sont pratiquement usées et génèrent une fumée permanente de l’automobile. Les soupapes sont aussi fatiguées si la fumée apparaît lors des reprises ou au ralenti.

La fumée blanche indique que les cylindres contiennent de l’eau. Cela se produit surtout lorsqu’on démarre la voiture en hiver, quand le moteur est encore froid. Si ce type de fumée persiste, ce n’est pas du tout bon signe, car le véhicule a un joint de culasse défectueux. C’est pour cette raison qu’il faut vérifier régulièrement le niveau du liquide de refroidissement. Il vaut mieux chercher un autre véhicule si l’un de ces problèmes se présente lors de l’inspection de l’état du moteur d’une voiture d’occasion.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *